Winter Warmer IV en images!

Tenez-vous le pour dit, 2013 demeurera une année bien spéciale. En effet, dans cent ans de cela on en parlera encore comme celle au cours de laquelle il y aura eu deux Winter Warmer!

winter_warmer_2013B_2

Contrairement aux éditions précédentes ayant eu lieu au Théâtre Plaza de la rue Saint-Hubert, cette quatrième Hivernale des Brasseurs a pris place dans les locaux qui habiteront MABRASSERIE, un espace de brassage collaboratif, tenu par les propriétaires du Brouhaha.

Coïncidence, le premier festival de bière que j’ai officiellement couvert en images pour Alambika / Le Rouge & le Boire était la 2e édition du WW, pendant laquelle j’avais dû étrenner un nouvel appareil photo. On a remis ça ce week-end avec un kodak tout neuf – l’ancien tombant en morceaux – et l’incertitude des ajustements que cela peut amener. Mais, ne vous en faites pas, le résultat final ne devrait pas être trop mal..!

Comme chaque année, les convives ont eu droit à une belle liste de bières costaudes et d’éditions spéciales vieillies en différents fûts. Je vous propose donc un petit tour d’horizon et, surtout, n’hésitez pas à cliquer sur les images pour les agrandir!

Alambika.ca

Visite du nouvel emplacement du Winter Warmer

Le nouvel emplacement avait l’avantage d’être très spacieux et permettait de loger un grand nombre de tables et chaises en comparaison au vénérable Plaza.

winter_warmer_2013B_18

Le fait que le WW IV se déroulait dans un entrepôt semi-désaffecté ajoutait d’ailleurs une sensation d’événement « pop-up » marginal et n’avait rien de déplaisant, bien au contraire.

winter_warmer_2013B_11

Le système fonctionnant avec un billet acheté d’avance et couvrant tous les frais, c’était facile et rapide d’obtenir la bière de son choix. Avec des beaux sourires en plus. :)

winter_warmer_2013B_12

Nous avons eu droit à une succession de groupes live toute la soirée sur une scène aménagée pour l’occasion.

winter_warmer_2013B_23

Alambika.ca

Une belle ambiance

Plusieurs s’étaient déplacés en couple, même si la foule demeurait majoritairement mâle. D’ailleurs, comme me l’a fait remarqué ma conjointe, c’était inusité de voir une file trois fois plus longue pour les toilettes des hommes qu’à celle des dames…!

winter_warmer_2013B_7

 

En fait, la surpopulation masculine s’expliquait sans doute du fait que le dépliant de la soirée du Winter Warmer annonçait la présence de « bunnies. »  Mon petit doigt me dit qu’on s’est fait avoir…! 😉

winter_warmer_2013B_10

Boire, manger, classiques du rock revisités à la guimbarde et à la flûte traversière. Que vouloir de plus?

winter_warmer_2013B_5

Mmm pas mal de choix sur les menus au dessus des buvettes. Pas toujours facile de se décider.

winter_warmer_2013B_19

 On fait quoi quand tout le monde s’en vient un peu chaud et qu’on entend le bruit d’un verre qui se casse? C’est ça, on applaudit tous en coeur!

winter_warmer_2013B_17

Boustifailles gauloises

Pour la quatrième édition, une brigade complète de « Gaulois Gourmets » avait été dépêchée afin d’offrir un banquet digne de la dernière page de votre Astérix préféré. (et non, à ma connaissance aucun musicien n’a été ficelé au cours de la soirée…) Des tonnes des canards, cochons à la broche, charcuteries, fromages et un gâteau de 6 pieds de diamètre! De quoi donner soif! Et ça tombait d’ailleurs assez bien…

winter_warmer_2013B_9

winter_warmer_2013B_13

winter_warmer_2013B_1

winter_warmer_2013B_8

Alambika.ca

Les suspects habituels…

Les deux plus grands brasseurs du Québec! Littéralement. Marc Bélanger, du Brouhaha & MABRASSERIE, et Renaud Gouin, des bières houblonnées à l’américaine Jukebox, sont vraiment deux très grands – et très sympathiques – gaillards!

winter_warmer_2013B_22

Ma chère complice :)

winter_warmer_2013B_20

Voici une tentative manquée de photographier la charmante Monica Bercan et son conjoint Ovi, de la microbrasserie Kruhnen. C’était sans compter les ninjas du photobombing que sont les Frères Atman de la Décapsule!

winter_warmer_2013B_16

Les délégations gaspésiennes de Pit Caribou et de la Microbrasserie Le Naufrageur nous présentent leurs bières!

winter_warmer_2013B_15

JF Bourgault toujours présent pour donner un solide coup de main aux événements brassicoles!

winter_warmer_2013B_14

Shady people from Sherbrooke; Jo Rondo & Genevie Casas de Bière Voyeuse. Si ça bouge pas mal autour de la bière dans la capitale des Cantons de l’Est, ces deux là y sont pour beaucoup!

winter_warmer_2013B_6

Martin Thibault Des Coureurs des Boires et Marc Bélanger, hôte de la soirée en pleine discussion animée.

winter_warmer_2013B_4

Enceinte jusqu’aux oreilles et toujours aussi resplendissante! Miki Trudel, coordonnatrice à  Bassin en Fête (Bière & Saveurs / Alcools et Saveurs) a eu droit à une Beck 0.5% comme prix de présence.

winter_warmer_2013B_3

Alambika.ca

Épilogue

Encore une fois, un très bel événement! L’accent mis sur la nourriture, l’éclairage plus soutenu, la disposition des lieux et la facilité à se déplacer ont réellement changé la dynamique et l’expérience de cette quatrième édition. Bien entendu, et c’était le plus important, la bière était au rendez-vous. Si certains ont remarqué qu’il y avait un peu moins de choix que l’an dernier, il faut se dire qu’il était de toute façon à peu près impossible de passer à travers le menu sans se saturer le foie. Un grand merci aux organisateurs à l’armée de bénévoles qui rendent possible ce festival unique en son genre!

À l’an prochain!

Et ainsi s’en furent les fûts finis…

winter_warmer_2013B_24

 

 

Fontaine à absinthe, verres et cuillères pour les cadeaux!

 

Au cours de cette série, Le Rouge et le Boire vous suggère des idées cadeaux par alcool thématique. Aujourd’hui, fontaines à absinthe, bonbons, cuillères et tout ce qui tourne autour de la fée verte est à l’honneur!

Bas de Noël (15$ et moins) : Bonbons absinthe Leone

 

leone_absinthe_pastilles

Les amateurs de l’élixir de la fée verte apprécieront ces pastilles 100 % naturelles, spécialité traditionnelle du producteur turinois Leone. Bien équilibrées, ces petites dragées offrent une saveur complexe de gentiane, d’absinthe et d’anis, accompagnée une douce amertume caractéristique de l’alcool du même nom. Plus obligé de sortir les verres, cuillères et fontaine pour apprécier : vous pouvez maintenant en avoir en tout temps dans vos poches avec ces délicieux bonbons à l’absinthe Leone!

 

Cadeau d’échange (20-40$) : Verre Pontarlier Bistro + Cuillère Berne

Coulé en France par la maison La Rochère, le verre à absinthe Pontarlier Bistro est le modèle de verre épais que l’on pouvait trouver dans tous les bons cafés du coin servant de l’absinthe au début du XXe siècle. Créez un ensemble esthétique et de qualité en accompagnant votre verre d’une cuillère à absinthe Berne, ornementée et créée en acier inoxydable. Son design en arabesques, inspiré des thématiques de l’Art nouveau, vous séduira sans aucun doute!

verre_pontarlier_bistroabsinthe_spoon_berne

Le cadeau cool! (50-150$) : Fontaine à absinthe Calluna + 2 Doubs

La fontaine à absinthe Calluna est une belle pièce, faite en verre cristallin et fabriquée à la main par des artisans verriers de Bohême, en République Tchèque. Ajoutez à la fontaine Calluna deux verres à absinthe « Doubs », et vous obtenez un ensemble parfait pour une initiation à l’absinthe ! Ces verres sont des proches cousins du fameux verre à absinthe Pontarlier. Chaque verre est unique, fait à la main, en verre traditionnel.

absinthe_fountain

Gâterie Ultime : Fontaine La Fée Dorée + 4 verres Cannes + 4 Cuillères Or

La fontaine à absinthe Art Déco – La Fée Dorée, est une magnifique pièce à la finition or, laquelle deviendra sans aucun doute la décoration principale de toute pièce dans laquelle vous la placerez. Pour créer un très bel ensemble, accompagnez la des verres à absinthe « Cannes » ! Vous apprécierez leur esthétisme, inspiré de la fine verrerie aristocratique de la fin du XIX e siècle, mais également le tourbillon d’eau et d’absinthe qui se crée dans leur réservoir à « bulle ». Complétez cet ensemble avec les cuillères à absinthe – Croix Suisse, plaquées or, et vous vivrez pleinement votre dégustation !

Faites (vous!) plaisir, vous ne regretterez pas ce très esthétique et prestigieux ensemble à absinthe !

absinthe_kit

 

Textes par Géraldine L’Hour.

Images et édition par JS Michel

La Grande Dégustation 2013

grande_degustation_de_montrealCette année, Alambika / Le Rouge et Le Boire est allé faire un commando éclair à La Grande Dégustation de Montréal, installée pour l’occasion à la Place Bonaventure.

Notre objectif premier était d’ordre empirique : observer comment le salon avait évolué et, surtout, à quel point l’essor du cocktail à Montréal allait bien être représenté lors de l’événement. Nous n’avons pas été déçus!

Le premier élément qui nous a accroché l’œil est sans contredit comment les maisons de vins californiens utilisent des méthodes marketing qui se démarquent; jaquette de bouteille sangignolante, un présentateur avec la dégaine de Lincoln ou encore un vin mousseux du Golden State en petites canettes de type Red Bull. Si le contenant est loin d’être garant du contenu, il faut leur reconnaître l’efficacité des stratagèmes.

 grande_degustation9

grande_degustation10

Vers 19h30, un attroupement au centre du salon autour d’une élégante demoiselle en rouge. Il s’agit en fait de Karyne Duplessis-Piché, spécialiste en vin prêtant notamment sa plume à des chroniques dans le journal La Presse. Mlle Duplessis-Piché lançait son premier ouvrage, Vive le vin, un guide d’introduction au vin que nous avons trouvé accessible, pertinent, bien illustré et truffé d’anecdotes intéressantes.

Une attention particulière a été portée aux choix de verres et carafe, un aspect qui nous plaît toujours!

grande_degustation2

grande_degustation7

En plein cœur du Salon, la SAQ avait installé un kiosque Espace Cocktail. Au moment où nous y étions, il était constamment achalandé. Par chance, les barmen derrière le comptoir assuraient!

grande_degustation3

Petit détour par le kiosque des distilleries Corby. Gabrielle Panaccio du comptoir à cocktail Le Lab officiait, servant cocktail après cocktail à des curieux de 20 à 70 ans. Quelques fioles de sirop aux belles couleurs d’automne étaient disposées sur la table et servaient à composer la plupart des créations.

En fait, sans toujours le savoir, les visiteurs du salon ont eu la chance de pouvoir déguster en avant-première la gamme de sirops à cocktail du Lab, l’unique ligne du genre créée par des mixologues canadiens.

Selon une source fiable, les sirops seront disponibles chez Alambika et autres boutiques spécialisées d’ici la fin novembre.

Le 18 novembre à 11h15 plus exactement :)

grande_degustation5

L’équipe Jim Beam avait presque une section entière à elle seule, mais les serveurs et représentants à qui nous avons parlé étaient tous allumés et nous entretenaient sur les détails des différents assemblages. Toujours un plaisir!

grande_degustation1

Finalement, voici à quoi ressemblera l’ensemble de la Grande Dégustation le jour où  Skynet parviendra à ses fins…  😉

grande_degustation8

Okanagan Spring au Québec

okanagan_spring

La semaine dernière se tenait le lancement de la bière Okanagan Spring en territoire québécois.

Née au milieu des années 1980, cette brasserie s’inscrit dans une tradition germanique de bière respectant une antique loi de pureté des ingrédients, la Reinheitsgebot, laquelle ne permet que l’usage de l’eau, de l’orge et du houblon.

Incorporée depuis quelques années dans le holding brassicole Sapporo-Sleeman, Okanagan spring profite de ses nouvelles capacités de distributions pour s’offrir une expansion d’ouest en est.

Soirée de lancement d’Okanagan Spring

Lors de l’événement organisé au Pavillon de la Jamaïque sur l’Ile-Notre-Dame, nous avons eu la chance de nous entretenir et de bénéficier d’une dégustation privée avec Stefan Tobler (buvant une bière ci-bas), maître-brasseur chez Okanagan Spring. Né en Allemagne, c’est son père qui, avec un ami, avait lancé le projet de brasserie dans la ville de Vernon, surtout connue pour sa production de fruits.

 Okanagan_spring4

Les trois bières disponibles sont une Summer Weizen, une bière de blé parfumée à l’extrait d’abricot de l’Okanagan, la 1516, bière respectant à la lettre la fameuse loi Reinheitsgebot ainsi que leur classique Pale Ale. Légères et désaltérantes, elles concordent bien avec l’offre habituelle du holding Sapporo-Sleeman.

okanagan_spring_2

Okanagan Spring en images!

Voici quelques images de la soirée, superbement organisée, à l’extérieur et graciée par une parfaite température d’automne!

okanagan_spring_5

okanagan3

Les Frères Atmans de La Décapsule en pleine action!

okanagan_spring22

okanagan_spring5

okanagan_spring_9

Busted!

okanagan_spring_8

 

Merci À Sapporo-Sleeman et à la firme Citoyen Optimum pour cette invitation!

 

Cocktail Montréal: Pop-Up Speakeasy #2

speakeasy_entranceLundi soir prenait place la deuxième édition du Pop-Up Speakeasy de la Ligue des Coquetéliens du Québec, un regroupement dédié à la mise en valeur du cocktail et de ses artisans dans la belle province.

Le concept du Pop-Up est simple mais efficace: les membres doivent envoyer un texto 24h à l’avance pour connaître l’emplacement. Cette fois-ci, il s’agissait du Royal Merchant au Vieux-Port via un accès de service donnant sur une rue adjacente de l’entrée principale. Au bout d’un long passage éclairé par des ampoules jaunis, on débouche sur un élégant bar décoré de boiseries et de tentures rouges.

Pour nous accueillir au bout du tunnel, Sam Dalcourt président de la Ligue.

sam_dalcourt

Cocktail Montréal: Bitters!

Alambika avait été invité a y tenir un petit kiosque de bitters improvisé. En effet, selon Drahos Chytry, coorganisateur de la soirée et bartender au Burgundy Lion, les variétés de bitters demeurent encore peu connues malgré la révolution cocktail en cours à Montréal.

sam_drahos

Dans l’échantillonnage amené pour l’événement, les deux extraits qui ont le plus retenu l’attention des invités ont été le Hellabitter Aromatic, avec ses effluves de girofle et cinq-épices ainsi que le toujours intriguant Sriracha de Brooklyn Hemispherical Bitters.

bitters_montreal

bokers_bitters

Concours de Bartender siamois

La soirée, dont la thématique était le « Barman Siamois » a été ponctuée d’une compétition amicale pendant laquelle chaque équipe de mixing mutant disposait de deux têtes et deux bras pour réaliser un cocktail. Rires et éclaboussures garantis!

Ci-dessous Pierre O. Trempe et Tony Galdes montrant ce qui doit être fait …

popup1

… et ce qu’il faut éviter!

popup2

Plus convaincantes, les siamoises gagnantes, Sandra Weissgerber et Catherine Roy!

popup20

Derrière le bar trois barmen chevronnés, Brynley Leach, Chris Natale et Drahos Chytry, offraient chacun un cocktail signature, soit une margaritra ananas-basilic, une variante du Tom Collins et un Cuba Libre à partir de sirop de cola maison.

cocktail_montreal_3

popup8

Faune locale

Une bien belle soirée et, surtout, une concentration de gens fort sympathiques qui sont à l’avant-garde du cocktail à Montréal. Voici d’ailleurs quelques photos pour vous en convaincre.

cocktail_plafond

popup_5

popup_cocktail_montreal

popup4

Ah, oui, c’est vrai j’oubliais, il y avait aussi c’est deux gars là 😉

popup7

Cheers et on se revoit prochainement pour la 3e édition!

Hopfenstark: Ouverture de Station HOST à Montréal

Si vous aviez eu le temps de vous remettre des soirées IPAs du 1er août, vous en avez peut-être profité pour saluer les efforts de l’équipe d’Hopfenstark, laquelle ouvrait son nouveau pub au 1494 Ontario Est à Montréal. Succédant au salon de dégustation adjacent à la brasserie de l’Assomption, la nouvelle Station HOST sera maintenant beaucoup plus facile d’accès aux amateurs de la métropole. Joie!

hopf4

Avec près d’une vingtaine de lignes de fût, Frédéric Cormier (ci-bas au centre) et son équipe auront amplement la capacité de faire déguster les créations de la brasserie. Notamment offertes hier, 3 versions de la série des 7 Sisters, des bières « bipolaires », chacune exaltant les arômes d’une céréale au maltage bien définit en combinaison avec un houblon du Nouveau Monde aux accents tropicaux. Résultat? Des bières difficiles à classifier dont les effluves de grain (i.e. avoine) et de jus exotique (i.e. goyave) font réellement saliver. Breakfast beer, anyone?

hopfenstark

Alambika.ca

L’ambiance du lieu est hyper chaleureuse avec ses boiseries non laquées, ses ampoules Edison vissées dans des luminaires industriels inspirés des années 1930 et son comptoir de 25 pieds de long. Dès la première journée, des clients planifiaient déjà de faire du nouvel établissement leur « deuxième salon! »

hopf3

hopf6

Mais le bon encadrement de la bière à la Station HOST ne s’arrête pas là : un staff trié sur le volet et déjà extrêmement qualifié est en poste derrière le comptoir. À vrai dire, la sélection iconoclaste et, souvent, à contre-courant d’Hopfenstark nécessite plus qu’un minimum de savoir biérologique pour bien éclairer les clients.

Alambika.ca

hopf2

Aussi, la brasserie a décidé d’opter pour une verrerie appropriée et de qualité. Il s’agit toujours d’un dilemme lors d’un processus d’ouverture pendant lequel les frais en tout genres s’accumulent. Au lieu de percevoir les verres comme un mal nécessaire qui brise et se salit, Hopfenstark a choisi des modèles variés qui mettent en valeur le produit et qui ajoutent au plaisir du consommateur. Je lève mon chapeau à leur avant-gardisme.

En train de trinquer, un verre Dégustation Universel à gauche qui sera utilisé pour les bières bien alcoolisées et capiteuses et une Tulipe Berlin Schwenker, à droite.

hopf5

Vous devinerez par ailleurs qu‘Alambika et Hopfenstark collaborent au plan de la verrerie de la Station HOST. Mais, pour vous donner une idée, un solide amateur de bière et lecteur du blogue (que je salue d’ailleurs!) m’a reconnu et approché à la soirée de samedi pour savoir si le verre de dégustation utilisé pour le Barleywine était à ma connaissance disponible quelque part..(!) Pas difficile de faire la promotion d’un produit lorsque les clients en perçoivent aussi rapidement la qualité. :)

Au plaisir de vous croiser au comptoir de ce nouvel incontournable de la scène brassicole de Montréal qu’est depuis hier la Station HOST!

PS : Un gros clin d’œil spécial à Romy et Sébastien, les détours que prend la vie étant parfois bien étranges…

Alambika.ca


hopf7




 

 

 

 

 

 

Mezcal Tinieblo à Montréal: Dégustation!

mezcal3Mercredi soir à la Microbrasserie Helm sur Bernard se déroulait un événement dégustation hors de l’ordinaire: le mezcal Tinieblo. En effet, les sujets de conversations ne tournaient pas autour des variétés de houblon ou bien des vertus de la canette d’aluminium, mais bien de la provenance de piñas d’agave et de bouteilles soufflées bouche. Soirée mexicaine donc.

Ce fut aussi l’occasion de rencontrer Matt McKean; un sympathique chef-barman montrélao-californien extraverti et actuellement le seul importateur de mezcal au Québec grâce à son produit phare : le mezcal Tinieblo. (Site web pour plus d’information)

mezcal2

Le mezcal 101

Si on désire mettre en perspective, le mezcal est, à l’instar de la tequila, une appellation d’origine contrôlée pour un spiritueux à base d’agave. Dans ce cas, le type d’agave est la Maguey et doit être produite dans la région d’Oaxaca au Mexique. Fait intéressant pour s’y retrouver, sa structure de classification reprend les paliers du whisky :

100% agave / Pure malt,

Mezcal Mexicain / Scotch Whisky

Blended Mezcal / Blended Malts

Single Mezcal / Single Malt

Regional (i.e. Palpote de Guerrero) / Speyside Single Malt.

Une note caractéristique du mezcal par rapport à la tequila est la présence d’arôme fumée allant de légère à omniprésente. Sinon, les catégories de vieillissement (anejo & reposado) sont les mêmes que pour la tequila.

mezcal4

Le mezcal Tinieblo

Réalisé à partir d’agaves biologiques, le mezcal Tinieblo est délicat et très légèrement fumé comparativement à d’autres. En fait, cette saveur semble surtout ressortir une fois mixé en cocktail.

Au menu, il agrémentait un cocktail rose-mezcal (mezcal, limonade à la rose, sirop de rose, bitters Bittermens aux agrumes) et Mezcal Old Fashion (mezcal, sucre de canne, limonade et Bittered Sling Moondog bitters)

mezcal6

Présentement en importation privée (autour de 80$) le mezcal Tinieblo devrait être disponible en SAQ dès l’automne. D’ici là, on devrait pouvoir le trouver dans quelques bars à cocktail mais aussi des pubs de microbrasseries, tels le Helm et le Vices-et-Versa.

mezcal1

mezcal5

Salud!

Merci encore au HELM et à XINTURY pour l’invitation.

Références: Trejo-Pech et al. / International Food and Agribusiness Management Review / Volume 13, Issue 2, 2010

 

 

 

 

 

 

Mondial de la Bière 2013: Les Images!

Untitled-1La semaine dernière se tenait la 20e (20!) édition du Mondial de la Bière de Montréal au Palais des Congrès.

Après deux ans à la Place Bonaventure, l’événement renouait enfin avec la possibilité d’avoir des kiosques sur une esplanade extérieure.

Ce déménagement souhaité par bien des amateurs, combiné à la vague de chaleur de la fin de semaine, ont sans doute été des facteurs qui ont permis au Mondial de tabler sur ses succès précédents et de franchir le cap des 100 000 visiteurs pour la première fois de son histoire.

Aussi, grands amateurs de verres que nous sommes, il faut souligner l’abandon du bock longiligne et épais qui a longtemps caractérisé le Mondial pour une petite coupe sur pied, plus appropriée à la dégustation. Kudos.

mondial_de_la_biere2

Un beau succès donc, avec de nouveaux visages aux kiosques et ce même si certains vieux routiers du circuit ont décidés de passer leur tour cette année. Aussi, quelques microbrasseries éloignées de Montréal et pour qui la logistique et les déplacements demeurent un exercice coûteux et complexe ont troqué leur kiosque pour une participation en bouteille au Petit Pub des Régions.

Un aspect intéressant de cette diminution apparente de chapiteaux aura été de mettre en valeur des microbrasseries qui l’an dernier passaient presque inaperçues.

Alambika.ca

Rallye Instagram

Soulignons au passage que, pour nous, la version 2013 du Mondial était spéciale: Alambika avait l’honneur d’être au compte des partenaires officiels de l’événement. Ceux qui suivent ce blogue savent que j’ai tendance à allier mon amour de la bière à celui de la photographie, c’est pourquoi lorsque l’opportunité de parrainer le Rallye Instagram du Mondial de la Bière s’est présentée, ça n’a pas niaisé trop longtemps!

IMG_1078

Les prix du concours étaient principalement une cave à bière du Mondial et, fruit d’une collaboration entre Alambika et un verrier québécois de talent, le premier exemplaire disponible de La Corne à Bière. En effet, à défaut d’avoir gagné le concours, il deviendra possible de se procurer une  mythique Corne à Bière à partir de la mi-juin. Cette édition archi-limitée sera disponible en ligne et à la boutique.

corne_biere1

Profitons de l’occasion pour féliciter Marc-Olivier Lespérance – auteur du Blogue de Bière– pour sa victoire du prix du jury et Anne B. Godbout, blogueuse reconnue pour son grand cœur et capable d’élans de générosité hors du commun, pour la palme du public.

Le Mondial de la Bière en Images

Tel qu’entendu, comme pour les années précédentes, je vous amène dans une tournée photo de l’événement!

Les jumelles du Dublin’s Pub, un cidre doux pensé pour la création de Black Velvet.
IMG_1159

Alambika.ca

La bière coulait à flot au Trou du Diable.

mondial_de_la_biere1

Petit coup d’œil inédit à la sélection du Pub « VIP », une aire de repos pour le staff, membres média et autres collaborateurs.

mondial_de_la_biere6

Le stand Boris était plus sobre cette année que par le passé mais, bon, j’ai toujours eu un faible pour leur choix de couleurs… :)

mondial_de_la_biere7

Autre habituée des lieux et toujours très prisée par les visiteurs américains, la brasserie Dieu du Ciel demeure année après année une coqueluche de l’événement.

mondial_de_la_biere8

Gentleman expressif, Vlad Antonov a été généreux de son temps pour offrir des explications aux amateurs entre deux services de bière. On pouvait le trouver au kiosque de la micro de Sherbrooke Boquébière.

mondial_de_la_biere9

 Des fois c’est juste trop difficile de faire un choix, on va boire … les deux!

mondial_de_la_biere5

L’équipe de L’Oktoberfest des Québécois avait trouvé la recette pour travailler tout en se marrant. Tout un art… Mais il faut dire qu’ils tenaient kiosque commun avec Les Trois Mousquetaires.

mondial_de_la_biere10

Des clients satisfaits!

mondial_de_la_biere11

Alambika.ca

Blondes qui coulent des blondes. Concept.

mondial_de_la_biere12

Jean-Philippe Lalonde, maître-brasseur et co-propriétaire à La Succursale posant avec des kegs vides, « victime » du succès de son kiosque. Comme plusieurs autres brasseurs, le blitz incroyable d’affluence du vendredi soir a épuisé une bonne partie de ses réserves, obligeant un re-stockage nocturne.

mondial_de_la_biere13

Concentration presque zen pour servir la bière du Grimoire.

mondial_de_la_biere15

Derrière le kiosque Hopfenstark, Romy et Sébastien, un couple extrêmement sympathique que de curieux hasards de la vie m’ont permis de rencontrer. Je les salue!

mondial_de_la_biere17

Chez Les 3 Brasseurs, les sourires étaient à la fois éclatants et gratuits. Fallait être fou de ne pas en profiter!

mondial_de_la_biere19

Faites pas comme moi et soyez plus précis quand vous dites que vous cherchez « Les Trois Mousquetaires »!

mondial_de_la_biere20

Toé, t’es à moé!

mondial_de_la_biere18

Les gars de P.A. & Gargantua et autres bouffes de rue ambulantes étaient stationnés sur la rue Viger, multipliant les options culinaires.

mondial_de_la_biere4

Tel un camembert au milieu de la table, le chapiteau rond et blanc des Fromages d’ici trône toujours au centre du Festival malgré les déménagements successifs.

mondial_de_la_biere21

Dehors, les gobelets de plastique étaient de mise. Un mal bien relatif pour apprécier le soleil et c’est un vendeur de verre qui vous dit ça.

mondial_de_la_biere22

Alambika.ca

Sébastien Brisson, brasseur au HELM sur Bernard partageant son dernier keg avec les festivaliers lors du dimanche de clôture.

mondial_de_la_biere23

De toute façon, pour certains, ça commençait d’ailleurs à sentir le last call

mondial_de_la_biere14

En mon nom en en celui d’Alambika, je tiens à remercier l’équipe du Mondial de la Bière qui a travaillé d’arrache-pied pour organiser cette 20e édition avec tout le défi logistique que comporte une deuxième transplantation en trois ans. Surtout qu’au même moment se développait un partenariat sud-américain pour la mise sur pied d’un 3e festival. Après Montréal et Mulhouse ça sera Rio de Janeiro!

On se revoit dans un an!

 

La Champagnerie: Sabrer son Champagne à Montréal

Cette semaine ouvrait un nouvel établissement au concept tout à fait intéressant; un bar à bulles dans lequel il est possible de sabrer son propre Champagne. Si d’autres engagements nous ont empêchés d’aller à l’ouverture médiatique, nous étions de la partie pour le lancement officiel, lequel était sans doute plus représentatif de ce qui vous attendra lors de votre visite.

champagnerie6

Situé en plein cœur du Vieux-Montréal, La Champagnerie  propose de démocratiser mousseux et cocktails effervescents en offrant Cava, Prosecco et Champagne dans une fourchette de prix polyvalente.

Une ambiance chaleureuse de brique rouge, laiton et ampoules Edison donne envie de s’attabler et de rester pour prendre une bouchée d’un fort honnête menu bistro.

champagnerie1

À l’achat d’une bouteille, vous aurez le loisir de sabrer votre propre Champagne. Pour se faire, une toile de jute attachée au plafond est déployée et, vlan, à vous l’honneur de décapiter le goulot! Si vous êtes gentil, vous pourrez même utiliser le sabre à Champagne Laguiole choisi par les propriétaires de La Champagnerie dans la collection d’Alambika.

sabre_a_champagne_laguiole

champagnerie10

Le DJ était efficace et la musique juste assez forte pour couvrir les bruits ambiants tout en étant capable de s’entendre parler.

champagnerie4

champagnerie2

champagnerie3

champagnerie7

Par la magie du fisheye, voici deux vues opposées de La Champagnerie de part et d’autre du bar central.

champagnerie8

champagnerie9

Au delà du Champagne et des sabres, cocktails et bières étaient au rendez-vous.

champagnerie11

champagnerie12

La Champagnerie est définitivement un bel ajout à l’offre du Vieux-Port, mais aussi à la scène montréalaise en général. Surtout que les jeunes – et bien sympathiques – propriétaires ont beaucoup d’idées pour continuer à renouveler leur établissement et offrir d’autres rituels et produits originaux pour accompagner le sabrage. À essayer!

La Champagnerie. 343, rue Saint-Paul Est, Montréal

 

 

 

Bud Lime Lime-a-Rita: que la saison des terrasses commence!

lime_a_rita_glass

Dilemme épique du jeudi soir : assister au lancement de la nouvelle itération estivale de bière à base de lime de Bud sur les magnifiques Terrasses Bonsecours ou bien regarder la première game des séries? On a choisi… les deux!

Après la Bud Light Lime, la Bud Light Lime Mojito, voici la Lime-a-Rita! (Nous sommes d’ailleurs bien curieux de voir ce que sortira AB InBev l’an prochain, la Bud-Light Lime Gimlet?)

En arrivant sur place, la vue du Marché Bonsecours et du Vieux-Port de Montréal est toujours aussi belle, traditionnelle et impressionnante…

marche_bonsecours

…surtout accompagnée par les cordes de mariachis!

lime_a_rita_mariachi

Bud Lime Lime-a-Rita

En arrivant aux Terrasses, nous sommes – très bien – accueillis par l’équipe d’hôtesses engagées pour l’occasion, lesquelles remettent à chacun un verre de Lime-a-Rita.

IMG_0531

Alambika.ca

Comme la première clé du succès est de savoir bien s’entourer, j’étais accompagné par ma chère complice Manon, grande spécialiste du margarita.

lime_a_rita_manon

Son verdict?

Heyy.. c’est pas si mal! En fait le Lime-a-Rita s’apparente plus à un cooler malté qu’à une bière. Mais les ingénieurs des saveurs de Bud ont visé plutôt juste; bonne acidité et pas inutilement sucré. Si rien ne remplace un margarita mixé avec attention avec des ingrédients de qualité, le Lime-a-Rita de Budweiser demeure un produit de piscine pratique et très honnête dans son genre.

Pour l’occasion, la bordure des verres avait été recouverte de sucre granuleux et non de sel. Hérésie pour certains, l’objectif étant sans doute de plaire à un plus grand nombre de palais pour la soirée.

 lime_a_rita

Grumman 78

La bouffe pour l’occasion était préparée par la célèbre cuisine mobile de Grumman 78. C’était ma première chance de goûter leurs créations et, croyez-moi, ça valait le coup! Salade exotique colorée et tortillas molles de pulled pork à l’Oriental, lesquelles n’étaient rien de moins que du soleil effiloché en bouche! Dé-li-cieux!

grumman78

grumann78_margarita

grumman78_food

Sinon, la soirée réunissait les éléments habituels qui font le succès de tels événements, DJ, foule jeune soigneusement sélectionnée et, circonstances obligent, deux télés avec la partie Canadiens – Sénateurs! Parce qu’il ne faut pas virer fou non plus, il y a des priorités dans la vie!!

lime_a_rita_crowd

lime_a_rita_DJ

lie_a_rita2

Kudos aux Bistro-Bar Les Sœurs Grises

D’ailleurs, nous nous sommes éclipsés au moment ou le soleil tombait et, drôle de « hasard », c’était en même temps que l’entracte entre la 2e et la 3e période. Direction le Bistro Bar Les Sœurs Grises à quelques rues de là sur McGill!

nuit_bonsecours

Nous avons donc terminé la soirée avec quelques bonnes bières et un souper réconfortant malgré la défaite crève-coeur du Canadien. J’en profite pour lever mon chapeau au Bistro-Bar Les Sœurs Grises : la combinaison bonne bière ET bonne bouffe est étonnamment rare à Montréal. Osso bucco + Mikkeler Bravo et gravlax + IPA Impériale Master Ninja = On va revenir plus souvent!

mikkeler

Merci à AnheuserBusch InBev et à Tact Conseil pour l’invitation au lancement Bud Lime Lime-a-Rita.

Alambika.ca

Source d'information pour vos verres et accessoires de dégustation. Astuces, critiques, entrevues et bien plus!